Accès aux soins

Les comparateurs d’assurances

Les comparateurs d’assurances    dans Accès aux soins 1040136_82699226-300x225

Le phénomène des comparateurs d’assurance est de plus présent actuellement. Mais qu’est-ce qu’un comparateur d’assurance ? Il s’agit de sites internet dont l’utilisation est simple et souvent gratuite et qui permettent de comparer différents devis personnalisés. Ils facilitent ainsi la prise de décision lors du choix d’une assurance (santé, biens, prévoyance…).

Certains sont seulement des façades fournissant une comparaison simple et d’autres pratiquent un service de conseils personnalisés en plus de la comparaison classique. Les comparateurs sont de plus en plus populaires chez les internautes. De nos jours, ils sont nombreux à s’en servir avant d’effectuer un achat (Ordinateur, billet d’avion, etc.).

Le domaine des assurances est vaste et complexe et il est facile de se perdre au milieu des nombreuses offres et de finalement choisir un contrat qui ne serait pas adapté à ses besoins. Ainsi l’utilisation d’un comparateur prend tout son sens.

L’utilisation de ce système est simple : l’individu voulant souscrire un nouveau contrat d’assurance entre un certain nombre de critères concernant ses besoins et les avantages qu’il recherche. Le comparateur va ensuite chercher dans sa base de données les produits correspondant aux critères et aux tarifs les plus avantageux. Le nombre d’offres sélectionnées varient d’un comparateur à l’autre. Certains comparateurs proposent plus de 5 offres, ce qui est dommage car le travail de sélection prendra plus de temps à l’internaute. Ainsi, privilégiez plutôt les comparateurs qui proposent de trois à cinq contrats différents. L’individu choisira ensuite le contrat qui lui convient le mieux et sera redirigé vers la compagnie de son choix. Quelques comparateurs, tels que Bonne-assurance.com, proposent en plus un service de conseils personnalisés et gratuits.

L’utilisation de comparateurs est bénéfique pour l’internaute dans la mesure où ils lui permettent de réaliser entre 30% et 40% d’économie contrairement aux recherches classiques. Le service gratuit de ces sites internet peut donc être bénéfique à tous, même aux internautes les plus fidèles à leur compagnie d’assurance. En effet, au fil des années, les besoins de l’assuré changent mais pas les offres que lui propose son assurance. Ainsi, faire une comparaison régulière permet de toujours souscrire le contrat d’assurance le plus adapté à ses besoins et le plus avantageux financièrement.

Comment les comparateurs sont-ils rémunérés ?

Le service étant gratuit, il est légitime de se demander comment les comparateurs d’assurances gagnent-il des sous sur leurs prestations. Ce sont les compagnies d’assurance qui les rémunèrent, sous forme de commissions. Le montant de la commission dépendra du nombre et de la nature du contrat souscrit. Le comparateur se positionne ainsi en intermédiaire entre la compagnie d’assurance et le client tout en aidant ce dernier à faire le meilleur choix.

De nombreux comparateurs appartiennent à de grand groupes : Assurland appartient au groupe MAAF, Le Lynx est contrôlé par une entreprise britannique et les Furets au courtier anglais BLG. Se pose alors la question de leur légitimité.

Les comparateurs indépendants proposent pour la plupart des conseils personnalisés et seront surement plus adaptés à vos besoins si vous ne savez plus où donner de la tête lors de la souscription d’un nouveau contrat.

Quels impacts ont les comparateurs d’assurances ?

 

Les comparateurs d’assurances contribuent à stimuler la concurrence sur le marché et profitent donc aux consommateurs en tirant les prix vers le bas. De plus, les compagnies sont de plus en plus obligées de personnaliser leurs offres afin de mieux répondre aux besoins des souscripteurs.

Les règles régissant le fonctionnement des comparateurs d’assurances vont être de plus en plus contraignantes du fait de la monté de ce marché. Les comparateurs devront notamment détailler les conditions et les bases sur lesquelles se font les comparaisons.  L’obligation majeure est l’inscription à l’Orias, (le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance) et le respect des règles des intermédiaires de l’assurance. Le comité Consultatif des Services Financiers est une charte professionnelle que suivent la majorité des comparateurs. Elle comprend des obligations de transparence, de déontologie et leur permet de développer leur activité tout en augmentant leur crédibilité.

 

Les commentaires sont fermés.

L’hypnose, la santé par exc... |
RELAX'ET'VOUS |
boirongaelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | psychologie, psychanalyse e...
| conseilnutrition
| L'Agenda pour maigrir