Accès aux soins

Le poisson augmenterait l’espérance de vie des seniors

Le poisson augmenterait l’espérance de vie des seniors dans Accès aux soins 977608_13444818-300x200

Manger du poisson riche en omega-3 augmenterait l’espérance de vie. En effet, les seniors ayant beaucoup d’omega-3 vivent en moyenne 2,2 ans de plus que les autres d’après une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Harvard et de l’état de Washington.

 

L’étude a été menée durant 16 ans, sur 2 700 seniors (de plus de 65 ans) en bonne santé au début de l’étude. Le risque de décès était diminué de 27% chez ceux consommant du poisson et de 35% pour les risques de décès dus aux maladies cardio-vasculaire et même la maladie d’Alzheimer.  La corrélation entre augmentation de l’espérance de vie et la consommation de poisson est donc établie. Mais pourquoi le poisson en particulier ?

Ce sont les oméga-3, contenus dans la plupart des poissons qui sont la cause de cette longévité. Les omega-3 sont des acides gras « essentiels » pour notre santé. En effet, notre corps étant incapable de les produire, il faut en consommer. Il existe deux types d’omega-3 :

-          L’Acide Alpha Linoléique ALA d’origine végétale : contenus dans les huiles de noix, de colza, de lin, de soja, dans les margarines contenant des huiles végétales mais aussi dans certains légumes (mâches, épinards) et les produits laitiers.

-          Les acides gras à chaînes longues tels que le DHA et l’EPA, d’origine marine : présents dans les poissons gras tels que le saumon, le maquereau, le hareng, les anchois, le thon et les sardines.

 

Les Oméga 3, bon pour la santé

Les Oméga 3 sont reconnus pas l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (Afssa) comme aidant la réduction du risque d’accident cardio-vasculaire. En effet, ils ont un rôle positif sur la fluidité du sang, l’abaissement de la pression artérielle et apportent du bon cholestérol à l’organisme. Le DPA, selon l’étude, abaisserait de 40% le risque d’insuffisance coronarienne et le risque de crise cardiaque. L’EPA quant à lui diminuerait le risque de développer une angine de poitrine.

De plus, des chercheurs de Nutrition croissance et cancer ont révélé un lien entre la consommation d’ALA et de DHA et les risques de développer un cancer du sein. La rareté des acides gras dans les tissus adipeux des seins augmenterait en effet la probabilité d’avoir un cancer du sein ou une récidive.

Par ailleurs, ces acides gras agiraient aussi sur la dépression et le déclin cognitif.

Toutefois, il n’est pas envisagé de traiter les patients avec ces acides gras, seulement d’encourager leur consommation associée à la pratique d’une activité physique. En effet, bien que le lien entre oméga-3 et longévité ait été plusieurs fois démontré, il ne s’agit que d’études basées sur des échantillons de population et non d’un lien de causalité avéré.

 

Quelques conseils :

1369339_22297931-300x200 dans Accès aux soinsQuelques conseils pour augmenter vos apports en oméga-3 :

-          Favoriser les matières grasses d’origine végétale en consommation direct ou en cuisine. Il existe par exemple des margarines proposant une double source d’oméga-3.

-          Manger du poisson, au moins deux fois par semaine. Les sardines et les maquereaux sont vendus en grande surface à un prix abordable et sous différentes formes, vous permettant ainsi de varier les modes de préparation. Le saumon, plus onéreux peut être acheté entier surgelé ce qui réduira son coût.

 

Attention toutefois à cette consommation…

Il est nécessaire aussi de rappeler que tous les poissons ne sont pas bons à consommer. Ceux qui présentent un taux trop élevé de mercure doivent être évités comme le requin ou l’espadon. En effet, une recherche menée par des chercheurs d’une université de l’Indiana (États-Unis) a permis de découvrir que la consommation de mercures chez les jeunes adultes augmenterait de 65% le risque de diabète II.

 

De plus, d’autres analyses ont aussi montré que l’utilisation d’un supplément en oméga 3 n’améliorait pas les performances cognitives. Il faut donc consommer du poisson mais il est inutile d’abuser de compléments alimentaires.

Attention aussi de continuer à consommer des produits riches en oméga-6 (viande, maïs…) pour ne pas créer de carence. De plus, les poissons dits maigres, bien que contenant moins d’oméga-3, doivent tout de même faire parti de votre alimentation car ils sont de bonnes sources de vitamines et de minéraux (fer, zinc…).

 

Les commentaires sont fermés.

L’hypnose, la santé par exc... |
RELAX'ET'VOUS |
boirongaelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | psychologie, psychanalyse e...
| conseilnutrition
| L'Agenda pour maigrir