Industrie pharmaceutique

Un marketing complexe en direction des patients ?

cliché montrant différents comprimés de médicaments

<<< Lire le début de l’article

Des partenariats stratégiques

Plus loin on trouve ceci, sur la question des « partenariats stratégiques multipliés avec des acteurs spécialisés ou non dans la santé… »Pour

« des services qui vont devenir des éléments indispensables d’accès et de maintien sur le marché pour les médicaments, ainsi que des procédures de prix et remboursement » (on pense ici probablement aux organismes de couverture complémentaire santé) « L’industrie pharmaceutique est amenée à travailler à la fois avec les autorités de santé nationales et régionales, les associations de patients, mais surtout les sociétés spécialisées et les call-centers (Vivactis Mail Call, Direct Medica, etc.), ainsi que les spécialistes des TIC ou encore les sociétés d’assistance ( assureurs type Euro-assistance qui s’interfacent donc avec les services précédemment décrits). Les nouvelles technologies de transmission de l’information leur permettent notamment de se positionner en « entreprise de santé » capable de répondre à l’ensemble des étapes depuis la conception et la commercialisation du médicament jusqu’à sa distribution et son administration par le patient, notamment dans le cadre des maladies chroniques et des pathologies lourdes. »

 

Changer d’image aussi quelque part…

Nous y voilà encore… Directement au contact du patient, et de manière tout à fait légale.  Le  grand changement induit dans « cette nouvelle manière de voir les choses » est donc un basculement du marketing en direction des professionnels de santé, vers un nouveau modèle beaucoup plus subtil,  enrichi, et complexe, en direction des patients eux même.
Nul doute que l’autorisation de la publicité pour certaines catégories de médicaments auront fait beaucoup réfléchir les industriel, de même on remarque que leur nouvelles stratégies via l’utilisation plus ou moins régulée des associations de patients prend en compte une approche beaucoup plus fine de la relation avec le patient : L’entreprise pharmaceutique ne veut plus passer pour un grand méchant qui fait du profit, mais pour une entreprise responsable qui s’engage aux côté des patients, y compris dans leur combat pour la reconnaissance de leur maladie… Vous saisissez la nuance ?
(on repensera aux fameuses caravanes des laboratoires Lilly qui en sollicitant notamment quelques associations de patients ont sillonné la France pour « parler des troubles de la fonction érectile aux patients »).
Source : http://www.eurostaf.fr/fr/catalogue/etudes/sectorielles/pharmacie-sante/assurance-sante/strategies-labo-pharma.html?bpcode=J073ENCASXX&xtor=EPR-1500-[une_pdf]-20111107-443570@1

Les commentaires sont fermés.

L’hypnose, la santé par exc... |
RELAX'ET'VOUS |
boirongaelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | psychologie, psychanalyse e...
| conseilnutrition
| L'Agenda pour maigrir